Georges Noël

artistic approach

Born in Béziers in 1924, Georges Noël grew up in Pau. After studies in painting and engineering, he worked as a designer-draftsman for the aeronautics firm Turboméca for nine years. In 1956, he moved to Paris, to devote his energies to painting. Dubuffet and Klee, Pollock and Fontana were artists who impressed him from the start. The photographs of "graffiti" by Brassai were also a revelation. His interest in drawing and "automatic writing" (although he was not interested in Surrealism) led him to invent a medium--consisting of powdered pigments, sand and glue--on which to incise his personal sign-language. The support could be rough or smooth, depending on the artist's intentions or mood; it served to capture the unfolding of his graphic impulses, as they scratch the surface, or even tear these layered grounds. His vocabulary of signs betrays his profound interest in the magic and mystery of prehistoric, archaic, and tribal cultures. The term "Palimpsest," his generic term for his paintings, refers to the word's original meaning of writing, rubbing out, and then writing again, initially on tablets or parchments. Here, the artist superimposes and effaces his fields of color and clusters of signs, evoking layers of memory, emotion and meaning. Whereas Georges Noël's fifty-year career shows an unusual diversity of styles, his textured grounds and energetic graphic interventions remain constant throughout. His works on paper (with some exceptions) show the same spontaneous handwriting, sometimes on wash, sometimes on collaged or built-up surfaces. An inveterate worker, he also tried his hand at sculpture, and has produced several series of prints (mostly wood block engravings). 

Georges Noël was represented by the Galerie Paul Facchetti in Paris from 1957 to 1968, during which period he exhibited regularly in Europe and the United States. At the time, his painting was associated with the French and Italian "informel" movement. The artist's use of paper laid down on canvas or torn and collaged newspaper may be seen to echo his admiration for Fontana, not to mention his friendship for the French artists of his generation Raymond Hains, François Dufrêne and Jacques de la Villéglé.

In 1968, Georges Noël moved to New York where he was represented by the Pace Gallery and the Arnold Herstand Gallery. During his American period, his work became more structured, geometric and architectonic. In 1983, he returned to France to prepare a major exhibition at the Abbaye de Senanque, followed by a retrospective at the Centre National des Arts Plastiques in Paris in 1985. His late stylistic development shows a synthesis between the gestural impulses of the early work and the more structured compositions of his New York period. From this time foreward, he exhibited regularly in Italy, Germany, and In Japan where his work is particularly appreciated. Georges Noël's most recent Parisian exhibitions were held at the Galerie Thessa Herold in 2008, 2010, 2013, and 2017, and at the Galerie Catherine Putman in 2008, 2009 and 2011. In 2015, the Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris organized an exhibition on the occasion of an important purchase and gift. A prolific artist, Georges Noël's work may be found in private collections and institutions throughout the world.

Source : artist's official website

démarche artistique

Georges Noël est né en 1924 à Béziers, et a grandi à Pau. Après des études d'ingénieur et de peinture, il devient concepteur-dessinateur pendant neuf ans à l'entreprise d’aéronautique Turboméca à Pau. En 1956, il s'installe à Paris afin de se consacrer entièrement à la peinture. Dès lors, il se passionne pour Dubuffet et Klee, Pollock et Fontana; il découvre les photographies de graffiti de Brassai. Attiré par le dessin et l’"écriture automatique," bien que peu intéressé par le Surréalisme, il invente aussitôt un support personnel que l'on retrouvera tout au long de son oeuvre: un mélange de pigments purs, de sable et de colle qui produit une surface brute, granuleuse ou veloutée, selon la volonté de l’artiste. Cette matière se prête à son écriture sous toutes ses formes, qu'elle court en surface ou qu'elle y soit incise, ou bien qu'elle arrache ou triture les fonds. Son vocabulaire de signes, mystérieux et magiques, porte l’empreinte de sa fascination pour les cultures préhistoriques, archaïques et tribales. Dans ces “Palimpsestes,” terme cher à l'artiste, la matière et les signes sont, par leur superposition et leur effacement successifs, l'expression de couches de mémoire, d'émotions, et de sens. Si la peinture de Georges Noël montre une diversité stylistique peu commune à travers ses cinquante années de carrière, une matière somptueuse et une écriture (toujours renouvelée) restent plus ou moins constantes. L’artiste a par ailleurs beaucoup dessiné, et ses oeuvres sur papier montrent le même travail sur les fonds et la même écriture spontanée et fantasque. Travailleur infatigable, il s'est également essayé à la sculpture et a réalisé de nombreuses estampes (principalement des gravures sur bois).

Représenté par la Galerie Paul Facchetti dès 1957 et jusqu'à la fin des années soixante, Georges Noël a beaucoup exposé en Europe et aux Etats Unis. Durant cette période, sa peinture est associé à l'art "informel" français et italien. L'utilisation par l'artiste de papiers marouflés et déchirés rappelle son admiration pour Fontana, sans oublier l'amitié qui le lie à l'époque à Raymond Hains, François Dufrêne, et Jacques de la Villéglé. 

En 1968, Georges Noël s'installe à New York où il est représenté par la Pace Gallery et la Gallery Arnold Herstand. Sous l'influence américaine, son oeuvre devient plus structurée et architectonique. De retour en France en 1983, il prépare une exposition importante à l’Abbaye de Senanque et, en 1985, une rétrospective au Centre national des arts plastiques à Paris. Son évolution picturale montre une synthèse entre la gestualité de ses débuts et une structure sous-jacente mise en place pendant sa période américaine. À partir de ces années-là, il expose régulièrement en Italie, en Allemagne et au Japon où son oeuvre est particulièrement appréciée. Les dernières expositions parisiennes de Georges Noël ont eu lieu à la Galerie Thessa Herold en 2008, 2010, 2013 et 2017, et à la Galerie Catherine Putman en 2008, 2009 et 2011. En 2015, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris lui consacre une exposition à l'occasion d'un achat important et d'un don. Artiste prolifique, son oeuvre fait partie de nombreuses collections privées et publiques à travers le monde. 

Source : site officiel de l'artiste

 

künstlerischer Ansatz

Georges Noël wurde 1924 in Béziers als Sohn einer katalanischen Familie geboren. Er studierte ab 1938 Ingenieurwissenschaften in Pau, wo er auch seine Kindheit verbracht hatte. In seiner Freizeit beschäftigte er sich mit Zeichnen und Malerei. Nach dem Zweiten Weltkrieg war er neun Jahre als Zeichner und Grafikdesigner für das Luftfahrtunternehmen Turboméca tätig. Im Jahr 1956 zog er nach Paris, wo er freundschaftliche Beziehungen mit den Künstlern des Nouveau Réalisme aufnahm. Er befasste sich mit der Kunst von Jean Dubuffet, Jean Fautrier, Arman, Yves Klein und Raymond Hains. Auch die "Graffiti" –Fotografien von Brassaï, sowie die Automatisierung in der Kunst sollten seine eigenen Arbeiten stark beeinflussen.

Ab 1959 entwickelte er seine eigene Technik. Diese beruhte auf der Verwendung von Polyvinylazetat. Es entstanden die ersten der sogenannten Palimpseste, die seine Kunst dem Informel zuwiesen.

In den 1960er Jahren entwickelte Noël eine eigene strenge und neue Zeichensprache. Er verwendete Zeichen- und Schriftsymbole von archaischen Kulturen als Vorbild, da ihn deren magischer Symbolismus immer schon faszinierte. Er beschäftigte sich zudem mit den Schriften von Pierre Teilhard de Chardin und er begann nach mehr Spiritualität in der Kunst zu suchen. Im Jahr 1964 bereiste er die Ostküste der Vereinigten Staaten und studierte dort die Minimalistische Kunst von Agnes Martin. Ebenfalls im Jahr 1964 werden Arbeiten von ihm (drei seiner Palimpseste) auf der documenta III in Kassel in der Abteilung Malerei gezeigt. Im Jahr 1968 wird er Dozent an der Kunstschule von Minneapolis. Im Jahr 1969 bezieht er eine Wohnung in New York City. Er beginnt sich mit seiner Kunst der Geometrischen Abstraktion zuzuwenden.

Im Jahr 1976 war Noël für einige Zeit in Paris tätig und kehrte 1982 endgültig wieder nach Paris zurück.

Expositions personnelles // Solo shows // Einzelausstellungen

en cours

Expositions personnelles // Solo shows // Einzelausstellungen

en cours

Prix, Publications // Awards, Publications // Auszeichnungen,

Publikationen

en cours

Membre du Comité Professionnel des Galeries d'Art

    Galerie CHARRON - Galerie d'art contemporain

     

    - Peinture - Sculpture - Photographie - Dessin -

    All right reserved © 2007 Galerie Charron